Le centre français des recherches et lutte contre l’extrémisme et le terrorisme à Paris organise une Conférence internationale portant le thème

Oct 27, 2019

L’Europe et la lutte contre le terrorisme dans un environnement international en mutation le 23 et le 24 novembre 2019

C’est une conférence politique organisée par le Centre français de recherche et de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme. Afin de faire la lumière sur les derniers développements du terrorisme dans le monde et de ses menaces pour l’Europe, par le biais de documents de recherche présentés par des élites politiques et des spécialistes des domaines de la lutte contre le terrorisme, avec la participation de toutes les composantes de l’action politique influente. Pour débattre la situation actuelle de la phénomène de l’évolution du terrorisme et pour la diagnostiquer, aussi pour proposer des novelles visions pour l’aborder et renforcer le système sécuritaire, ainsi que des propositions de réforme et du développement politique par l’encouragement du dialogue des politique stratégiques et la réflexion critique et proposer les solutions sécuritaires et politiques innovatrices qui peuvent répondre aux défis urgents qui confrontent la communauté européenne et la communauté libérale, Cela conduit à la cristallisation de la pensée politique et sécuritaire contemporaine vis-à-vis des problèmes de menace globale, affectant la sécurité des communautés, et à fournir une vision consensuelle aux décideurs stratégiques sur des problèmes importants.

Premièrement : Introduction

Le Moyen-Orient connaît de graves crises résultant des tentatives continues afin de redessiner la région géopolitiquement par plusieurs partis afin que chaque parti exploite l’état de la liquidité politique et de la sécurité pour mettre en œuvre son programme dans la région et amener la région à adopter sa stratégie. Ces crises assombrissent la stabilité de la région et provoquent des vagues de chaos, le déclin du rôle de l’État et l’érosion de la souveraineté des États et la transformation d’un certain nombre de pays de la région en États défaillants. La montée de l’extrémisme et du terrorisme est un acteur important dans la vie politique de la région. Cela a eu des répercussions sur toute la région et a même étendu ses effets sur le continent européen, où l’Europe est devenue une destination pour tous les réfugiés qui tentent d’échapper des fléaux des guerres civiles et des crises de la politique, de la sécurité et de l’économie de la région. Alors que L’immigration a également augmenté. Ils ont porté de nombreuses crises de réfugiés vers les pays d’asile, ainsi que des problèmes d’intégration et d’absorption juridique sur le marché du travail et de production.

Sans parler de l’infiltration d’éléments appartenant à des groupes extrémistes qui ont exploité l’état de liquidité pour immigrer en Europe dans le cadre de mandats terroristes visant à saper la sécurité sur le continent européen pour servir de multiples agendas voulant que l’Europe soit incluse dans la roue du changement qui sert ses objectifs. Considérant que l’administration américaine n’est pas satisfaite des vagues d’immigration qui affecteront le visage de l’Europe occidentale et de ses lois qui peuvent être transformées avec la transformation démographique qui ne sert pas son agenda international, La Turquie, voisine souhaitant entrer dans l’Union européenne, a estimé que l’immigration lui donnait le pouvoir de négocier l’Europe sur les plans politique et financier en échange d’une limitation des taux d’immigration afin de les prévenir.

L’Iran n’est pas loin du mouvement d’immigration et de la recherche de tirer parti de cette crise même au minimum, pour mener ses activités de sécurité en Europe. Pour ses propres intérêts et pour affronter leurs adversaires. Et de manière indirecte, l’intervention russe a joué un rôle important dans l’augmentation et la diminution des taux d’immigration, en liaison avec l’intervention russe en Syrie, et est devenue comme si elle contrôlait indirectement l’augmentation et la diminution des taux d’immigration. Le nombre d’attaques terroristes ciblant des pays européens a augmenté parallèlement à l’intensification des événements dans la région du Moyen-Orient et à l’augmentation de l’immigration en Europe, en particulier de la part d’immigrants originaires de pays où les groupes terroristes se sont fortement implantés tels que la Syrie, l’Iraq et la Libye.

Considérant qu’il est important de maintenir la stabilité sur le continent européen, qui mène une politique internationale modérée ; Afin de préserver son rôle équilibré dans le système international face aux crises qui frappent le monde et le Moyen-Orient en particulier, cette conférence aura pour débattre la confrontation européenne contre le terrorisme dans un environnement international en mutation. La conférence fournira une plate-forme pour les politiciens et chercheurs et les universitaires de l’intérieur et de l’extérieur du Moyen-Orient pour des discussions et des échanges.

Objectifs de la conférence :

La conférence vise à atteindre les objectifs suivants :

1. Débattre de la lutte contre le terrorisme dans le contexte de sa dimension européenne et du Moyen-Orient.

2. Relever les défis de la lutte contre le terrorisme et des rôles que l’Europe et le Moyen-Orient jouent à leur égard.

3. Activer le rôle des pays du Moyen-Orient et d’Afrique et les aider à lutter contre l’extrémisme et le terrorisme, spécialement parce qu’il vise ces pays en premier lieu.

4. Établir une interaction scientifique dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

5. Participer à la formulation de politiques contribuant à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme.

Sixièmement : Les axes de la conférence

Le premier axe : la réalité du terrorisme dans le monde (après la déclaration d’élimination d’ISIS 2019)

1. La possibilité d’un deuxième retour des organisations terroristes.

2. Obstacles à l’intégration des terroristes revenants.

3. Les éléments terroristes individuels sont un dilemme demeure de sécurité.

Le deuxième axe : les variables internationales qui conduisent à l’escalade du terrorisme.

1. Relation entre l’évolution de la mondialisation et l’extrémisme (outils de recrutement)

2. Compétition internationale dans l’influence au Moyen-Orient et en Afrique

3. Obstacles au freinage des entités et des pays soutenant le terrorisme

Le troisième axe : Combattre le terrorisme au Moyen-Orient et en Afrique à la lumière des défis sécuritaires et économiques.

1. Le rôle des pays arabes dans la lutte contre le terrorisme “Egypte, Algérie, Arabie Saoudite, Irak”.

2. Le rôle des pays africains dans la lutte contre le terrorisme “la région du Sahel”.

3. Coopération afro-asiatique dans la lutte contre le terrorisme.

Le quatrième axe : les politiques internationales face au terrorisme.

1 Le rôle des Nations Unies dans la lutte contre le terrorisme.

2. La politique américaine de lutte contre le terrorisme.

3. Politique russe dans la région en matière de lutte contre le terrorisme

 

À LIRE AUSSI

Au Sri Lanka, la situation des musulmans ne cesse de se dégrader

Au Sri Lanka, la situation des musulmans ne cesse de se dégrader

Les attentats djihadistes au Sri Lanka, qui ont fait 253 morts le 21 avril, ont ébranlé un équilibre intercommunautaire déjà fragilisé depuis quelques années par des heurts entre bouddhistes et musulmans. La démission de l’ensemble des ministres musulmans du...

Share This